Le Tiers Age

RPG Seigneur des Anneaux
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 !?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eowyn
Damoiselle protectrice du Rohan
avatar

Féminin Nombre de messages : 53
Age : 26
Date d'inscription : 01/09/2006

Feuille de personnage
Rang:: Bien
Niveau ::
1/5  (1/5)
Race:: Humaine/Rohirim

MessageSujet: !?!   Mar 31 Juil - 11:56

Moi j'ai écris un roman, mais il tourne autours de 300 pages pour le moment car je ne l'ai pas encore fini, et je ne peux pas vous le mettre en entier du coup. A la place je vous met de courts extraits:

1) Extrait du chapitre 12:"
"La cité d’Enora était une des plus belle de l’Helska. La ville était située à un peu moins d’une lieue de son port, et elle était protégée par d’imposantes murailles en pierre.
Erwan qui ne l’avait jamais vu comprit alors pourquoi la ville était la dernière cité libre de l’Helska.
Jadis Enora avait été la capitale de l’Helska, mais elle avait été remplacée depuis au moins deux décennies par la ville de Vania, beaucoup plus au Nord, dont ont disait qu’elle était plus grande, plus belle, et mieux située. Certain la comparait même à la légendaire cité d’Alinor, capitale de Baltinzor.
La cité était immense, encerclée par ses hautes murailles, couleur argent, et d’imposantes tours en pierres s’en élevaient. Des tours si hautes qu’elles permettaient de voir arriver toute personne depuis le port.
Le fleuve longeait les murailles d’Enora comme une longue ligne brillante sous le soleil, et en faisait le tour, offrant ainsi sa protection naturelle à la cité.
Erwan et Elke pénètrent dans la ville par l’immense porte qui permettait d’en franchir les murs, et elle se referma dans un long grincement derrière eux. Des soldats criaient qu’ils fallait la renforcer, sans quoi les Alisräins la réduirait en miettes.
L’intérieur de la cité était encore plus impressionnant que l’extérieur.
Les sabots de leurs chevaux claquaient contre le dallage blanc de la rue principale. Les bâtiments étaient deux fois plus hauts que ceux des villes où Erwan avait eu l’occasion de se rendre jusqu’ici.
Les murs étaient blanc et argent, et les édifices les plus importants, comme la bibliothèque, réputée comme la plus grande et la plus riche du pays, le mausolée dans rois d’antan, l’ancien palais… tous ces édifices étaient scintillants, magnifiques, leurs murs parsemés d’or et d’argent, témoins du passé luxueux de la ville, du temps de l’opulence et de la gloire. Les jardins qui les entouraient étaient fleuris, pleins de couleurs, les arbres étaient hauts et vieux, secoués par le vent qui s’élevait comme un murmure, et des parfums capiteux s’échappaient des fleurs qui parsemaient l’herbe verte et les buissons. De fins filets d’eau s’échappaient des fontaines qui se dressaient aux coins des rues, le bruit de l’eau doux et délicat était apaisant.
Erwan pensa avec amertume que si ils perdaient la bataille, ce paradis, cette merveille construite par les hommes seraient probablement détruite à jamais."


[J'ai mis cet extrait parce que j'imagine la ville d'Enora vraiment belle, et je voulais vous le faire partager.]


2) autre extrait du chapitre 12, mais 4 pages plus loin.

"Erwan aurait voulu avancer plus vite, mais il peinait à marcher, se soutenant à Jordan. Au bout d’un moment il s’écroula. Il était très pâle et ruisselant de sueur. Jordan s’accroupit à côté de lui tandis que les autres continuaient leur avancée. Erwan voulut se relever, mais c’était peine perdue. Son ami souleva sa chemise et observa d’un œil contrit la peau d’Erwan, rouge et boursouflée, arrachée par endroit.
- « J’imagine que tu as des côtes cassées, soupira t-il. »
Erwan voulut répondre, mais ses yeux se voilèrent et il s’évanoui.

Quand il les rouvrit, ils étaient toujours dans le souterrain, et les gens continuaient d’avancer. Jordan était assis à côté de lui, adossé contre la paroi, essoufflé. Il remarqua qu’Erwan s’était réveillé.
- « Nous y sommes presque, ne t’inquiète pas. Et les Alisräins ne trouveront pas le souterrain, il est trop bien dissimulé. Je t’ai porté du mieux que j’ai pu jusque là, mais je dois t’avouer que tu es drôlement lourd !
- Que du muscle, répondit Erwan en souriant.
- Eh bien j’aimerais en avoir autant ! s’esclaffa son ami. Au fait, j’ai vu Elke.
- Il va bien ?
- Plus ou moins. Il est un peu amoché, mais il s’en sortira va ! C’est un grand garçon ! Pas comme d’autres… ironisa Jordan."


[Cet extrait là, je l'ai mis... eh bien comme ça... hum hum]

3)extrait chapitre 11.
"Erwan opina lentement du chef en guise de remerciement, mais préféra ne pas s’attarder, sachant que si sa conversation avec Jonas se prolongeait, son esprit serait de nouveau troublé.
Il eût du mal à trouver le sommeil, alors il se leva et s’accouda au bastingage, observant le ciel. A l’instar de l’esprit d’Erwan, il était sombre, encombré par des nuages dont la noirceur ne laissait pas filtrer la lumière de l’astre d’argent et des étoiles. Le vent soufflait doucement, rapportant les effluves salés de l’océan, caressant les joues du jeune homme. Erwan continua à observer le ciel pendant de longues heures, espérant pouvoir apercevoir la lumière percer l’obscurité.
Pendant qu’il regardait l’immensité des cieux, il tournait et retournait milles questions dans sa tête. Il pensait, se torturait l’esprit pour savoir ce qui se passerait, de ce qu’il allait faire. Mais alors que ces questions restaient sans réponses, le ciel lui en fournit une. Le vent poussa lentement un gros nuage noir qui laissa place à une étoile scintillante, petite, mais qui luisait suffisamment pour éclairer un peu le ciel, et guider les égarés…"

[idem^^]

4) extrait chapitre 18:
"Andémar ne tarda pas à lancer l’assaut. Les archers de Miligan sur un ordre de celui-ci bandèrent leurs arcs et les flèches déchirèrent le ciel, pour atteindre les Alisräins en plein cœur. Jamais ils n’avaient tiré avec tant de précision.
Sur le signal de Miligan, Haldor, à cheval, se lança au devant des troupes ennemies, suivit des soldats qui poussaient des cris furibonds. A sa droite, Erling, qui s’était révélé être un compagnon loyal et un combattant vaillant, à sa gauche, Jens. Kristian se trouvant être meilleur à l’arc qu’à l’épée restait à l’arrière avec les autres archers. Bientôt, le sang se remit à couler, et une horrible sensation de déjà-vu habitait Haldor. L’affrontement était plus terrible encore que lors de sa première bataille.
Pas très loin de lui, il vit Andémar en train de massacrer un jeune homme d’environ l’âge d’Haldor. Celui-ci, rageur, s’approcha, en faisant tomber comme des mouches ceux qui osaient se mettre en travers de son chemin. Mais il était trop tard, l’épée d’Andémar s’abattit une dernière fois sur le jeune garçon, qui s’effondra. Une gerbe de sang éclaboussa Haldor. Le temps sembla s’arrêter. Il observa tour à tour le corps qui gisait à terre et le corps corpulent d’Andémar. Il se jeta sur lui, la colère bouillonnant dans ses veines.
Andémar était un adversaire de taille. Un coup de poing fit rouler Haldor à terre, mais il se releva prestement, attaquant de plus belle. Les épées s’entrechoquèrent, souillées par le sang. Haldor enfonça sa lame dans la jambe de son ennemi, et celui-ci d’un coup sec, sortit un poignard de sa manche et en donna un violent coup dans l’épaule du jeune homme. D’abord, il crut qu’on lui avait seulement asséné un coup de poing, mais rapidement, une douleur diffuse se propagea dans tout son corps. Il ne cria pas, mais, alors que ses yeux se brouillaient, il releva une dernière fois son arme et l’enfonça dans le torse d’Andémar qui venait de commettre l’erreur de baisser sa garde. Sa dernière erreur. Il cracha son propre sang puis laissa son imposante masse s’écrouler sur le sol. Haldor tituba, puis ses yeux se fermèrent d’eux-mêmes."

[Ce passage là, c'était juste pour décrire une bataille... sanglante.]

Voilà j'arrête là, parce que je mets tout en vrac comme une carac', et puis vous devez pas comprendre grand chose, vu que j'ai tout mis dans le désordre le plus complet et que vous avez même pas les bases de l'histoires... hum hum... sans commentaires, je suis un boulet.
En tous cas si ces extraits, pour le moins chaotiques, vous intéressent, ben faites moi signe. Merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragorn
Héritier du Trône du Gondor
Héritier du Trône du Gondor
avatar

Masculin Nombre de messages : 172
Age : 39
Localisation : Humain, Gondor
Date d'inscription : 08/10/2006

Feuille de personnage
Rang:: Héritier du Trône du Gondor
Niveau ::
1/5  (1/5)
Race:: Dùnedain

MessageSujet: Re: !?!   Ven 3 Aoû - 22:13

300 pages !!!!!!

Et bien moi j'en ai un de 180 pages editer et publié mais la 300 pages !!!

_________________
La force de votre bras n'est pas la seule chose qu'il vous faille pour gagner des batailles !


Je joue Egalement le Roi Théoden !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-tiersage.forumactif.name
Eowyn
Damoiselle protectrice du Rohan
avatar

Féminin Nombre de messages : 53
Age : 26
Date d'inscription : 01/09/2006

Feuille de personnage
Rang:: Bien
Niveau ::
1/5  (1/5)
Race:: Humaine/Rohirim

MessageSujet: Re: !?!   Sam 4 Aoû - 16:09

Edité et publié?!!? Quelle chance! J'aimerais bien envoyé le mien à une maison d'édition quand il sera fini...
C'est quoi ton livre? De quoi ça parle? Tu l'as fait publié où?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: !?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
!?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Tiers Age :: Hors-Jeu :: La Taverne :: Autres :: FanFictions-
Sauter vers: